Revenir au sommaire du site

mis à jour le
12/09/04

GROUPE ATHLÉTIQUE ET
SPORTIF DE CHANTILLY

BASKET


QU'EST-CE QUE LE BASKET ?

 

 

Le texte et les photographies ci-dessous sont extraits de l'encyclopédie Microsoft(R) Encarta(R) 98

Basket-ball, sport de ballon, qui se pratique généralement en salle, dans lequel deux équipes de cinq joueurs tentent de marquer des points en lançant le ballon dans un panier suspendu au-dessus d'eux. L'équipe qui a marqué le plus grand nombre de points par tir au but ou tir au lancer franc remporte le match. Le jeu est très rapide et les équipes marquent fréquemment ; le basket-ball est devenu un sport très médiatique et le nombre de pratiquants dans le monde est particulièrement élevé.


 

 

Plan d'un terrain de basket

  Terrain et équipes

Le terrain est rectangulaire et ses dimensions varient selon les pays : de 22 à 29 m de long par 13 à 15 m de large. À chaque extrémité, un panneau d'environ 2 m par 1 m est fixé au mur ou à un support ou encore suspendu au plafond de manière à ce que le bord inférieur se trouve à environ 2,70 m du sol. Le panier est solidement fixé au panneau à environ 3 m au-dessus du sol. Il mesure 46 cm de diamètre et se compose d'un anneau métallique horizontal autour duquel est fixé un filet blanc à mailles larges. Le ballon réglementaire est en cuir ou en matière plastique ; son poids est compris entre 567 et 624 g et sa circonférence est d'environ 76 cm.

Une équipe de basket-ball se compose de deux arrières, deux ailiers et un pivot ou joueur intérieur. Au début de la partie, les arrières d'une des deux équipes se placent en zone avant, c'est-à-dire dans la moitié de terrain où se situe le panier adverse. Les deux ailiers se placent dans la zone arrière. Le pivot, qui est généralement le joueur le plus grand, se place au centre d'un cercle mesurant environ 61 cm de rayon tracé au centre de la ligne médiane.


 

 

Dribble au basket

 

Règles du jeu

Le jeu

Les matchs se composent de deux mi-temps de 20 min de jeu effectif. Aux États-Unis, les matchs se déroulent en quatre quart-temps de 12 min. Les arrêts de jeu sont décomptés précisément par un chronomètreur. Le match débute par le tip-off ; l'arbitre lance le ballon en l'air au-dessus du cercle central dans lequel se tiennent les deux pivots. Ils s'élancent et tentent de passer le ballon à leurs coéquipiers. L'équipe qui a le ballon s'efforce de le faire avancer vers le panier adverse afin de marquer un but, valant deux ou trois points, selon la distance de tir. Les joueurs passent le ballon à leurs coéquipiers ou courent vers le panier en dribblant. Si un joueur marche ou court avec le ballon sans dribbler, faute qui porte le nom de marcher, il perd la balle. Lorsqu'une équipe a marqué un but, les adversaires remettent la balle en jeu derrière leur ligne de fond et tentent à leur tour de faire remonter le ballon vers le panier adverse pour marquer. L'équipe en possession du ballon dispose de trente secondes pour tirer au panier. Le joueur qui a le ballon n'a pas le droit de le tenir plus de cinq secondes sans le jouer.


 

 

  Pénalités et lancers francs

En cas de contact avec un adversaire, appelé faute personnelle, le joueur lésé a droit à un ou deux lancers francs qu'il effectue à partir de la ligne des lancers francs située à environ 4 m du panier. Un panier marqué par lancer franc vaut un point. Les joueurs n'ont pas le droit de pousser, tenir, heurter et faire trébucher un adversaire. Lorsqu'un joueur commet une faute sur un adversaire en train de tirer, et que celui-ci réussit à marquer un panier, il a droit, en plus du but, à un lancer franc ; dans le cas d'une faute grave, l'attaquant a droit à deux lancers francs. Chez les professionnels, un nombre excessif de fautes vaut aux adversaires plusieurs lancers francs. Un joueur qui dépasse le nombre de fautes personnelles tolérées (cinq chez les amateurs et six chez les professionnels) est éliminé. Si un défenseur touche le ballon sur sa trajectoire descendante au-dessus du panier, le but est comptabilisé ; s'il s'agit d'un attaquant, le but est refusé.


 

 

Rebond au basket

  Qualités des attaquants

Les principales qualités nécessaires à un bon joueur de basket-ball sont de savoir dribbler et contrôler la balle et de maîtriser les passes et les tirs. Les passes peuvent s'effectuer main par en dessous, main par-dessus ou latéralement ; les passes peuvent être très variées : passes à une main, passes dans le dos, passes dans le saut et passes de dégagement. Une passe qui permet au partenaire de marquer un panier sans avoir à dribbler est appelée passe décisive.

Pour un basketteur, le plus important est probablement de pouvoir effectuer des tirs précis. Les divers types de tirs sont le tir en course (main par-dessus ou main par en dessous, exécuté le plus près possible du panier), le tir en suspension (le joueur doit sauter avant de lancer la balle), le tir-crochet (effectué au-dessus de la tête, à une main, avec fouetté du poignet, en s'éloignant du panier) et le smash (le joueur saute et envoie le ballon directement dans le panier). Le tir arrêté, qui était très fréquent lorsque le jeu était plus lent, est aujourd'hui extrêmement rare. Les tirs au lancer franc s'effectuent généralement main par-dessus depuis la ligne des lancers francs.

Le rebond est l'art de récupérer le ballon avant l'adversaire, lorsqu'il a rebondi sur le panneau après un tir manqué, ou d'envoyer le ballon dans le panier après un tir manqué.

Une attaque très rapide faisant remonter le ballon de toute la longueur du terrain permet de doubler les adversaires et de marquer rapidement un but. Les joueurs peuvent faire écran, en se positionnant pour gêner un défenseur et faciliter le tir de leur coéquipier.

Les tactiques d'attaque peuvent être décidées d'avance ou improvisées. Dans les deux cas, le but du jeu est d'échapper aux adversaires et de faciliter les tirs au panier ou de passer la balle à un joueur disponible.


 

 

  Techniques de défense

Les défenseurs doivent être capables de bloquer des tirs sans commettre de faute, d'intercepter des passes et de dérober le ballon à l'adversaire. Lorsque le ballon change de camp au cours du jeu, on parle de turnover. Les tactiques de défense peuvent être très appuyées : dans la technique du double-teaming, deux joueurs marquent un adversaire dangereux ou vulnérable ; dans la technique de full-court press, l'équipe qui détient le ballon est attaquée tout au long de son déplacement sur le terrain. Le rebond est une qualité essentielle en défense et en attaque ; elle consiste à s'emparer du ballon lorsque celui-ci rebondit sous le panier adverse.


 

 

Michael Jordan

  Historique et compétition

Le basket-ball a été inventé en décembre 1891 au collège de Springfield, dans le Massachusetts, par James Naismith, éducateur, médecin et homme d'église canadien. Naismith inventa un jeu d'intérieur particulièrement dynamique adapté à la longue saison d'hiver. Le jeu s'inspirait du football américain, du football et du hockey et les joueurs utilisaient initialement un ballon de football. Les équipes se composaient de neuf joueurs et les buts étaient des cageots à fruits fixés au mur. En 1897-1898, les équipes se composaient de cinq joueurs. Le jeu gagna rapidement tout le pays, le Canada et les autres pays du monde, et était pratiqué par des hommes et des femmes ; des matchs eurent lieu en plein air. Ce sport est devenu une discipline olympique en 1936.

Il est réglementé par la Fédération internationale de basket-ball amateur (FIBA). Pendant la Seconde Guerre mondiale, les soldats américains firent connaître ce jeu dans de nombreux pays étrangers. Depuis les années 1950, le basket-ball est universellement apprécié. Aux États-Unis, des joueurs comme Larry Bird, des Boston Celtics et Magic Johnson, des Los Angeles Lakers, ont contribué au succès de la ligue NBA dans les années 1980 par leurs prouesses et leur rivalité qui dura plusieurs années. Vers la fin des années 1980, Michael Jordan de l'équipe des Chicago Bulls devint une véritable vedette et permit aux Bulls de dominer totalement le basket-ball au sein de la NBA au début des années 1990. Aux jeux Olympiques, les États-Unis détiennent le record de victoires (ils avaient remporté les jeux à sept reprises en démonstration avant que le sport ne devienne discipline olympique en 1936) ; ils furent cependant battus en 1972 et en 1988 par l'équipe soviétique. La Yougoslavie remporta la médaille olympique en 1980. Les premiers championnats du monde messieurs se déroulèrent en 1950 et la première édition dames eut lieu en 1953. Ils se déroulent aujourd'hui tous les quatre ans. Ils ont été remportés en 1990 par la Yougoslavie et en 1994 par les États-Unis. Le championnat du monde messieurs a été remporté trois fois par l'URSS, deux fois par le Brésil et deux fois par les États-Unis. Le championnat du monde dames a été remporté six fois par l'URSS et cinq fois par les États-Unis. Les premiers championnats d'Europe ont été inaugurés en 1935 et se déroulent aujourd'hui tous les deux ans. Les joueurs et joueuses d'ex-URSS ont toujours largement dominé cette épreuve. La Coupe d'Europe des Clubs champions, messieurs, créée en 1958, a été remportée en 1993 par le CSP Limoges. L'édition dames a vu le jour en 1959. L'équipe masculine du Real Madrid (Espagne) s'est particulièrement distinguée dans cette épreuve. Chez les dames, l'équipe de Daugawa Riga (Lettonie) a remporté dix-huit fois le championnat. Il existe aussi la Coupe d'Europe des Clubs vainqueurs de Coupe et la Coupe Korac. Le championnat de France a été dominé ces dernières années par les clubs de Limoges, d'Antibes et de Pau-Orthez. La France comptait en 1995 environ 450 000 joueurs licenciés, contre 280 000 en 1979, mais le basket est un sport qui se développe rapidement en dehors des structures de la Fédération française de basket-ball, et de nombreux terrains improvisés se créent dans les grandes agglomérations.


Retour au sommaire basket


Tous droits de reproduction réservés. © GASC 2004